© 2019 par Pluradical. Créé avec Wix.com

L’ordinaire de la radicalisation en contexte urbain pluriel

Cet axe s’est développé dans deux directions. La première, sous forme de conférences et séminaires dans l’espace universitaire et à destination d’un public plus large, a donné lieu à des publications dans des supports non-universitaires. Ce travail était nécessaire dans un contexte d’hyperinflation de l’usage public du terme « radicalisation ». La seconde direction s’appuie sur les différentes activités organisées autour de l’ethnographie pour les étudiants et sur une réflexion plus large concernant les conditions de production du savoir sur des terrains sensibles auprès de populations surveillées, vulnérables, médiatisées. 

 

Les recherches des doctorants occupent une place centrale dans cet axe qui a donné lieu à la réflexion qui a soutenu la mise en place du projet de recherche collaborative TRYSPACES financé par le CRSH (Boudreau, Amiraux, Germain). 

Pour mieux saisir la façon dont l’expérience du pluralisme se déroule au quotidien, cet axe se concentre sur les pratiques in situ. Si la radicalisation ne peut être restreinte à la dimension exclusivement pathologique et doit aussi être lue comme un cadre plus général et ordinaire de compréhension des modalités que déploient des individus qui partagent un territoire commun en contexte pluraliste lorsqu’ils sont exposés à l’altérité et aux différences dans les échanges quotidiens, l’équipe doit se doter des moyens de conduire des recherches sur ces terrains. Ce déplacement du regard est important car il permet de s’attarder sur des routines sociales silencieuses à la faveur desquelles émergent des sentiments contrastés (la haine, l’amour, le mépris) qui peuvent ensuite donner lieu à des manifestations de rejet, provoquer l’isolement et affecter plus fortement le cours de la vie sociale. Lorsqu’ils dégénèrent en hostilité plus explicite contre ceux qui incarnent la différence par exemple.

Publications

  • Amiraux, Valérie, Boudreau, Julie-Anne et Annick Germain (2017). « Vivre-ensemble ». Atelier 10, Montréal.
     

  • Collège de Rosemont. Cégépiens, radicalisations et vivre-ensemble : actes du colloque ss la direction de Habib El-Hage. Montréal, Publications du Collège Rosemont, 124 p.